RE: RE : Les Finances du Québec

  • From: François Desrosiers <francoisdesrosiers@xxxxxxxxxxxx>
  • To: debats@xxxxxxxxxxxxx
  • Date: Tue, 27 Jul 2010 21:19:54 -0400

Allô,

À mon avis, c'est possible de régler nos problèmes budgétaires tout en
conservant notre niveau de vie - et en étant beaucoup plus respectueux de
notre environnement. J'attache à cet effet une version modifiée du budget du
Québec dans laquelle j'ai ajouté 3 colonnes pour les revenus et les
dépenses:

- millions de $         Le montant modifié du poste budgétaire
- en % du total         Le pourcentage du nouveau total que représente le
poste
- variation %           La variation entre le montant original du poste et
le montant modifié

Un montant en rouge démontre que le changement provoque un impact négatif
sur le budget, tandis qu'un montant en vert représente un impact positif.

Je partage l'opinion d'Hubert et de Pérusse à plusieurs égards. Cependant,
mon analyse se veut assez technique, et elle passe de la théorie aux actes
(comptables, bien sûr - tout resterait à faire sur le terrain). Noir sur
blanc, on arrive à un surplus d'un milliards! Surplus qui serait bien sûr
appliqué aussi rapidement que possible au service de la dette.

Alors voici chaque changement que j'appliquerais:

---

HAUSSE DES REVENUS 

De 63 à 69 milliards, soit une hausse de 10%. Comment est-ce possible?

A. Impôt sur le revenu des particuliers
Ça va vous paraître bizarre, mais ici on parle d'une baisse de 14 % de ce
poste de revenu. Ça s'inscrit dans la stratégie de moins taxer "l'emploi"
pour mieux taxer la consommation...

B. Taxes - Ventes au détail
Augmentation de... 39% de la valeur de ce poste. Après quoi les impôts et
les taxes représentent chacun 22 % du total des revenus. N'est-ce pas
merveilleux? Comment y arriver? Des taxes modulées selon certains critères
jugés pertinents :
- Catégorie de biens/services. Par exemple : 
  - pierres précieuses : taxe majorée de 25%
  - instruments de musique : taxe normale
  - restauration / nourriture santé : taxe réduite de 50%
  - livres : 0 %
- Origine. Par exemple :
  - Rayon de moins de 100 km : taxe réduite de 50 %
  - Québec à 100 % : taxe réduite de 25 %
  - Québec à 50% ou moins : taxe réduite de 10 %
  - Pays où les droits de l'homme ne sont pas respectés : taxe majorée de 25
%
- Empreinte environnementale/sociétale. Il faudrait trouver/élaborer une
échelle de mesure appropriée - par exemple, certains produits verts seraient
moins taxés, tandis que les grosses cylindrées et les produits
polluants/toxiques le seraient plus.
- Avez-vous d'autres idées de critère de modulation des taxes à la
consommation?

C. Tabac et Boissons alcooliques 
Hausse de 1.1 % - pour la forme. Il faut penser à la contrebande...
Cependant, enlèvement des stupides règles d'importation de la SAAQ (incluant
une hausse drastique des quotas d'alcools hors-taxes lors d'un retour au
pays - quitte à faire de la représentation au fédéral).

D. Ressources naturelles
Si je sais bien lire, c'est dans la rubrique REVENUS. Alors est-ce que
quelqu'un au gouvernement Charest pourrait m'expliquer pourquoi c'est un
revenu de "-15 millions" ? C'est à cause du MANQUE DE BURNES du gouvernement
à charger les redevances et pénalités aux entités exploitant (au sens propre
et au sens figuré) nos ressources. Sans parler du fait qu'aucune nouvelle
législation n'est sur la table en ce qui à trait à l'eau et aux gisements de
pétrole/gaz, pour ne nommer que ça. Alors, avec une paire de couilles, voilà
comment aller chercher un milliard.

E. Autres
Hausse de 0,4 % - symbolique

F. Hydro-Québec
Un petit extra de 7.3 %. Pas tant en augmentant les prix locaux qu'en
exportant davantage. Mais c'est un cercle vicieux : pour exporter plus
(surtout dans les périodes de pointes dans la saison), il faut consommer
moins ici. Alors peut être encore quelques petites hausses, et/ou une
campagne agressive d'économie d'énergie? À quand les escaliers roulant avec
détecteur partout? Les appareils éco-énergétiques? Les lumières qui
s'éteignent automatiquement comme partout en Europe? Pourquoi pas moduler le
tarif d'électricité en fonction de la variation de consommation dans le
temps (rabais si moins de consommation, pénalité si augmentation)? À plus
long terme : dégraisser Hydro, la (re-)positionner comme un leader mondial
en matière d'hydro-électricité, vendre des services de consulting (et encore
plus) à l'étranger, ressusciter le projet de moteur-roue et devenir le
premier concepteur/fabricant de voitures exclusivement électriques au monde,
distribuer la techno partout, plus tard vendre des divisions ($$$) ou garder
dans le giron de l'État ($$$). Vous pouvez me traiter de fou si vous le
voulez.

G. Autres entreprises du gouv.
Un autre -261 transformé en 250 millions. Je serais curieux de voir la liste
de ces autres entreprises qui nous font perdre de l'argent - David, peux-tu
nous avoir ça?

---

BAISSE DES DÉPENSES
Sous un budget Desrosiers, non seulement on augmenterait les revenus, mais
on en ferait tout autant pour les dépenses - seulement d'un petit milliard.

H. Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire
Baisse de 17 % - dégraissage généralisé - optimisation et information des
processus - coupe dans certain privilèges et parachutes dorés

I. Assemblée nationale
Baisse de 14 % - dégraissage généralisé - optimisation et information des
processus - coupe dans certain privilèges et parachutes dorés

J. Conseil du trésor et Administration gouvernementale
Baisse de 19 % - dégraissage généralisé - optimisation et information des
processus - coupe dans certain privilèges et parachutes dorés

K. Conseil exécutif
Baisse de 7 % - dégraissage généralisé - optimisation et information des
processus - coupe dans certain privilèges et parachutes dorés

L. Développement durable, Environnement et Parcs
Hausse de 18 % - je ne pense pas trop avoir besoin d'élaborer sur le
pourquoi d'une telle décision.

M. Développement économique, Innovation et Exportation
Hausse de 25 % - encore une fois, on mets l'argent où c'est rentable à moyen
et long terme

N. Éducation, Loisir et Sport
Hausse de 10 % - plus de 1.5 milliards additionnels! Tout passe par
l'éducation. Comment dépenser (lire investir) tous ces deniers publics dans
le système d'éducation fera l'objet d'un autre débat!

O. Justice
Baisse de 13 % - dégraissage généralisé - optimisation et information des
processus - coupe dans certain privilèges et parachutes dorés

P. Personnes désignées par l'Assemblée nationale
Baisse de 33 % - j'avoue que je ne sais pas trop en quoi ce poste consiste,
mais me semble que ça sonne assez bien pour être coupé. Au pire, l'Assemblée
devra travailler plus fort et désigner 33 % de moins de personnes!

Q. Ressources naturelles et faune
Hausse de 9 % - pour aller chercher 1 milliards de revenu, il va falloir
payer des agents/fonctionnaires pour "collecter" toutes ces belles
redevances et faire appliquer nos lois!

R. Revenu
Baisse de 44 % - optimisation et information (automatisation) des processus
- délégation de certaines responsabilités (détails à déterminer) à Revenu
Canada.

S. Santé et services sociaux
Aucun changement - désolé Ariane - mais on a mis l'accent sur l'éducation et
la prévention, comme plusieurs le voulaient! Éventuellement, il va falloir
de poser des questions difficiles... pas nécessairement sur la
privatisation, mais sur ce qu'on veut/peut se payer en termes de
traitements/soins, et nos attentes en matière de "rallongage de durée de vie
utile".

---

En clair, on passe de plus de 4 milliards de déficit à 1 milliard de
surplus, et on mets l'accents sur les valeurs importantes de la société
québécoise. Sans vraiment payer plus ni baisser notre niveau de vie
collectif.

---

Dans tous les ministères et organismes, il faut analyser et optimiser les
processus, les informatiser et automatiser le plus possible, réduire la
taille de l'état dans les secteurs où ça a du bon sens par attrition
(question de mieux payer les jeunes fonctionnaires, entre autres), couper
dans les programmes ridicules, donner des bonus de performance/productivité
(dans les secteurs où c'est pas illogique) aux employés de l'état pour
qu'ils se sentent interpellés et récompensés quand ils sauvent de l'argent à
la société, couper dans les dépenses et programmes ridicules (les primes au
rendement qui n'ont pas d'allure, quand tout va mal, les avantages indus de
certains employés/classes de contribuables, les comptes de dépenses pas
tenus assez serrés, etc.).

Ça se fait. Ça juste de la volonté - et de la vision politique. Peu importe
laquelle - ça prend de la vision pour mener un peuple quelque part! Ce qui
manque en général dans la classe politique actuelle, et en particulier dans
l'entourage de Charest.

Cheeseburgerement vôtre, sans fromage bien sûr.

Frank

Other related posts: